Relance des clients et assurance de trésorerie : QuickBooks et Dimpl épaulent entreprises et experts-comptables

relance-facture-moment

Se faire payer ses factures pour un fournisseur français reste encore aujourd’hui une réelle difficulté pour certaines entreprises, et ceci malgré un travail de relance important. Cela est la cause non seulement de 25% des faillites des TPE et PME françaises, mais aussi d’encombrement dans les services comptables ou chez les experts-comptables qui courent après les factures impayées.

Comment soutenir les départements finance d’une entreprise ou les chefs d’entreprises, avec des outils pratiques et digitaux ?

Pour une relance de la croissance, les TPE et PME ont besoin d’être soutenues

Retour sur une période très spécifique pour les entreprises françaises.

Une crise sanitaire sans précédent, suivie d’une crise économique et financière qui obligera les TPE et PME françaises à redoubler d’efforts dans les mois et années à venir. Selon l’OFCE (observatoire français des conjonctures économiques), l’impact de deux mois de confinement est estimé à 120 milliards d’euros environ. Cela représente 5 points de PIB annuel en moins

Les retards de paiement sont déjà décriés et les grands donneurs d’ordres, sommés par l’Etat de régler leurs factures en temps et en heure pendant cette crise du Covid-19. Les grands groupes ont pour habitude de négocier des conditions de facturation en leur faveur. 30, 60 ou 90 jours sont des délais de paiement habituels. Le fournisseur lui se met souvent dans une situation de dépendance par rapport aux paiements en attente. En ce moment l’urgence maîtriser sa trésorerie est grande. Les fournisseurs ne peuvent pas supporter des retards de paiements et ont besoin de trouver des solutions pour assainir leur trésorerie et se faire payer.

Leurs meilleurs conseillers seront les DAF ou le service comptabilité des entreprises. Les TPE et PME qui ont recours aux experts-comptables peuvent aussi compter sur eux pour les épauler.

Un expert-comptable connaît les outils utilisés dans le secteur de son client, ainsi que les pratiques de facturation en vigueur. Cette vue d’ensemble sur un secteur précis est un réel atout qui permet de conseiller selon les pratiques du secteur, ou parfois même d’innover et emprunter à d’autres secteurs des usages pour ensuite les appliquer à un nouveau secteur.

L’expert-comptable a non seulement une vue sur le passé de l’entreprise lorsqu’il réalise le bilan. Il peut aussi aider le chef d’entreprise à prévoir ses besoins futurs en trésorerie.

Etudiaer les délais de règlement fournisseurs et les délais de règlement clients permet de réaliser ce travail. L’expert-comptable sera en mesure de calculer précisément le BFR d’une entreprise.

Ce ratio apporte des informations concrètes sur la trésorerie d’une entreprise et peut permettre de prévoir les besoins futurs pour les prêts bancaires, la capacité d’investissement d’une entreprise…

Il est nécessaire pour établir ces prévisions et les atteindre, d’utiliser des outils précis et utilisables par tous. En effet souvent les cabinets d’experts-comptables ou les départements financiers travaillent en équipe sur ces sujets. D’où l’intérêt d’offres multi-users ou de plateformes SaaS utilisables par plusieurs membres d’une équipe.

Donner les bons outils aux experts-comptables, CEO et DAF des TPE et PME

En parlant d’outils digitaux, l’expert-comptable ou le DAF a un rôle important à jouer. Il est de son rôle de faire une veille sur les nouvelles techniques qui permettent de gagner du temps dans la facturation, et aussi sur les techniques qui permettent de sécuriser la trésorerie de l’entreprise.

Si de nombreuses entreprises utilisent encore la fameuse « feuille Excel », aujourd’hui il existe des logiciels qui permettent de créer de manière intuitive des factures. Tout en mémorisant les clients et les informations de facturation. Le choix de ce genre de logiciel de facturation se fait souvent en fonction du secteur de l’entreprise, de la taille d’entreprise, du modèle de revenus (abonnement, marketplace, facturation ponctuelle…). Le mode de paiement (virement, CB…) influe aussi sur le choix du logiciel de facturation.

QuickBooks travaille depuis 20 ans à digitaliser la facturation avec un outil qui s’intègre avec d’autres solutions du marché. La création, l’édition, l’envoi et le suivi des facture se fait entièrement sur le même outil, dont les fonctions sont ouvertes à tous les membres de l’entreprise.

Un gain de temps et de précision qui permet aux commerciaux et aux équipes financières de se concentrer sur l’essentiel de leur travail et plus sur la relance des factures. Aujourd’hui le géant des logiciels de facturation ouvre son API à un service très complémentaire pour ses clients : une assurance à la facture contre les retards de paiement.

Parce que créer et éditer des factures c’est bien, seulement si on se fait payer ces factures à temps !

En moyenne les factures sont payées avec 20 jours de retard en France. Ce qui représente des délais de paiement d’en moyenne 73 jours en fonction des délais prévus dans le contrat.

Dimpl, l’assurance d’être payé à temps, garantie 90% du montant de la facture versé à l’échéance.

La relance des factures impayées est prise en charge par Dimpl, tout en préservant la relation client-fournisseur. 

C’est un gain de temps énorme qui permet de libérer les équipes finance d’une entreprise. Par ailleurs les experts-comptables n’ont plus à courir après les factures.

L’aboutissement de l’intégration de QuickBooks par Dimpl permet une réconciliation des écritures comptables au moment de l’indemnisation par Dimpl.

Les experts-comptables peuvent sereinement retrouver les écritures comptables liées à cette opération directement dans QuickBooks. La synchronisation se fait automatiquement dès que le paiement est déclaré comme reçu par le fournisseur.

Des outils digitaux pour aider les TPE et PME françaises à maintenir une trésorerie à flot dans la tempête financière d’aujourd’hui. Une relance par la tech ? Les solutions SaaS font ce pari aujourd’hui !


Sur le même sujet…